Quand l'anesthésie vétérinaire est-elle nécessaire ?


En premier lieu, lors d'interventions chirurgicales de toutes sortes, castrations, tumeurs, plaies, chirurgies articulaires, osseuses ou de gynécologie. Mais également pour des actes anodins, tels qu'un détartrage, certaines échographies ou radiographies, une prise de sang la pose d'une perfusion ou d'une sonde urinaire. En effet, dans de telles situations, il est très important que l'animal se tienne tranquille et qu'il soit totalement immobile. Une anesthésie peut également être nécessaire pour un animal agressif qui pourrait être dangereux pour le vétérinaire d'intervenir sans le tranquilliser.

Prenez rendez-vous avec notre clinique spécialisée à Mulhouse. Vous pouvez le faire par Internet, 24h/24, même en dehors des heures d’ouverture de la clinique, en cliquant sur le bouton ci-dessous :

Anesthésie gazeuse
Anesthésie d'un chien

Les différentes techniques d’anesthésie vétérinaire

Il existe trois différentes techniques pour anesthésier un animal : l'anesthésie locale ou locorégionale, l'anesthésie générale fixe et l'anesthésie générale gazeuse. Dans les deux derniers cas, l'animal subit un examen physique complet avec des radiographies et un bilan sanguin. Il est ensuite prémédiqué, le vétérinaire lui administre un tranquillisant. Son pelage est tondu et la zone d'intervention est scrupuleusement nettoyée afin d'éliminer les risques d'infection. .

L'anesthésie locale

L’anesthésie locale permet d'insensibiliser uniquement une partie du corps sur laquelle aura lieu la chirurgie, sans que l'animal soit complètement endormi. Elle n'entraîne pas de perte de conscience et le rétablissement de l'animal est ainsi plus rapide. Elle est utilisée, par exemple pour nettoyer une plaie ou poser des agrafes.

L'anesthésie générale fixe

L'anesthésie générale fixe est un acte incontournable en médecine vétérinaire pour les interventions de chirurgie. Elle est définie par une perte de conscience contrôlée qui permet non seulement d'obtenir l’immobilité de l’animal et ainsi d'assurer son bien-être, mais aussi  de faciliter le travail des intervenants. Elle consiste à injecter par voie veineuse ou intramusculaire un agent anesthésique ou mélange de plusieurs agents analgésiques. Elle est utilisée pour des interventions brèves et peu douloureuses de courte durée (30 à 60 minutes). Des produits qui permettent d'endormir la bête pour une très courte durée (+/- 15 minutes) existent également (p. ex. pour extraire un épillet situé dans le conduit auditif ou  pour une extraction dentaire).

L'anesthésie générale gazeuse

Il faut savoir que l'immense majorité des interventions chirurgicales sont aujourd'hui réalisées sous anesthésie gazeuse. Elle provoque un sommeil profond et l'animal ne ressent aucune douleur. Cette anesthésie se déroule en trois temps. Le vétérinaire met en place un cathéter permettant l'injection d'un anesthésique de courte durée ainsi qu'une perfusion. L'animal est ensuite intubé et le relai de l’anesthésie se fait par respiration d’isoflurane. C'est un gaz anesthésique hautement sécuritaire favorisant un réveil plus rapide des animaux. Cette technique permet d'endormir le chien pendant une dizaine de minutes ou plusieurs heures selon les besoins. La respiration, la fréquence cardiaque et la pression en oxygène sont assurés par un monitoring anesthésique.

Réveil de l'anesthésie

La qualité du réveil dépend de l'intervention pratiquée, mais dès qu'elle est terminée, l’arrivée du gaz anesthésiant est coupée et le patient ne reçoit alors plus que de l’oxygène. Il se réveille alors en quelques minutes et il alors est placé dans un espace de réveil surveillé et chauffé. Enfin, afin d' éviter toute sensation de douleur, des traitements d'antalgiques lui sont administrés. Il est important qu'il reste environ 3 heures sous la surveillance du vétérinaire.

Les risques de l'anesthésie

L’anesthésie fait souvent peur, mais de nombreuses études ont rapporté que le taux de mortalité opératoire inexplicable est de 0,05 % chez le chien, de 0,11 % chez le chat et de  0,73% chez le lapin.