Bilan annuel de santé du chien et du chat


Le bilan annuel de santé fait partie des consultations vétérinaires. Soigner un animal demande des connaissances spécifiques. Chaque race a ses particularités physiologiques, ses maladies propres et a également ses sensibilités ou ses prédispositions à certains types de maladies. Même si en tant que possesseur, vous êtes particulièrement vigilant et que vous prenez grand soin de votre chat ou de votre chien, vous ne pourrez pas toujours être en mesure de détecter un problème de santé ou de juger de sa gravité potentielle.

 

De la même façon que nous surveillons notre propre mode de vie et nos habitudes, le respect des règles quotidiennes d'hygiène est bénéfique à la longévité et à la qualité de vie de nos animaux. Mais, lorsqu'une maladie chronique a été diagnostiquée chez votre animal, lorsqu'il suit un traitement de longue durée ou lorsque les effets de l'âge commencent à se faire sentir, il est recommandé de pratiquer régulièrement des examens cliniques et des examens de biologie. Ce suivi vous permettra, à titre préventif, de surveiller l'évolution de sa santé.

Prenez rendez-vous avec notre clinique spécialisée à Mulhouse. Vous pouvez le faire par Internet, 24h/24, même en dehors des heures d’ouverture de la clinique, en cliquant sur le bouton ci-dessous :

Pourquoi faire un bilan de santé ?

Un bilan de santé (souvent appelé « check-up ») est un acte de prévention extrêmement profitable pour l'homme comme pour les animaux. En effet, il permet généralement de mettre en évidence précocement de petits dysfonctionnements, généralement asymptomatiques, de dépister des affections latentes, et de mettre en place des actions correctives légères. Inversement, lorsque l'on détecte tardivement une maladie, la prise en charge curative est bien souvent plus lourde, et des complications ou des séquelles peuvent déjà être présentes, ce qui appauvrit le pronostic sur le long terme.

Comment va se passer le bilan de santé ?

Bilan général

Il est recommandé de consulter régulièrement son vétérinaire pour un examen clinique de routine, souvent à l'occasion du rappel annuel des vaccins ou simplement comme une « bonne habitude », avant de partir en vacances par exemple. Le vétérinaire examinera visuellement votre animal de façon général de la tête à la queue :

  • A-t-il un joli poil  ?
  • Comment se tient-il et quels sont ses appuis (pas de boiterie) ?
  • A-t-il des dents propres et des gencives saines ?
  • A-t-il de l’embonpoint, un poids normal, adapté à la race et à son mode de vie ?

Votre vétérinaire prendra également sa température, l'auscultera afin d'évaluer sa fréquence et son rythme cardiaque, mais également de mettre en évidence d'éventuels bruits respiratoires suspects. Il manipulera un peu ses articulations pour ne pas passer à côté d'une possible douleur.

Il examinera en détail certaines parties du corps, p. ex. l'intérieur des oreilles (surtout si celles-ci sont longues et pendantes), les yeux (à la recherche de rougeurs ou d'opacifications éventuelles), ses pattes, ses parties génitales. Il palpera l'abdomen qui doit être souple (une douleur entraîne une contraction des muscles abdominaux, parfois un cri ou un grognement).

Bilan nutritionnel

La nutrition joue un grand rôle chez tous les êtres vivants. Elle permet d'assurer le bon fonctionnement de l'organisme et de soutenir des fonctions clés comme les défenses naturelles, la qualité de la peau et du pelage. Mais elle garantit aussi la vitalité de votre animal, elle assure également une bonne hygiène bucco-dentaire, une croissance osseuse et harmonieuse.

Comme en médecine humaine, des recherches approfondies ont été menées afin d'évaluer au plus près les besoins en énergie et en nutriments de nos compagnons. Le but est de leur proposer une large gamme d'aliments adaptés, digestibles et appétissants.

 

Les bases du suivi nutritionnel régulier :

  • Choisir un aliment de bonne qualité adapté à la race, l'âge, la taille et le mode de vie de votre animal.
  • Limiter la quantité des aliments aux stricts besoins de votre animal en fonction des recommandations caloriques inscrites sur les packs.
  • Éviter au maximum la distribution des restes de table qui apportent un excès calorique sans apport nutritionnel qualitatif associé.
  • Selon les conseils de votre vétérinaire et en fonction de l'aliment complet de base que vous utiliserez, ajouter éventuellement des compléments alimentaires afin d'équilibrer ou d'améliorer certaines performances de votre animal.

La nutrition n'est pas constituée exclusivement de l'apport optimal en protéines, glucides et lipides. Les compléments alimentaires sont une autre approche à ne pas négliger, permettant de ré-équilibrer les besoins lors de traitements de maladies comme les cancers, les troubles locomoteurs, etc.

La consultation d'un vétérinaire spécialiste de la nutrition peut s'avérer très utile pour poser les bases d'un régime adapté à votre animal, ou pour ajuster son alimentation en fonction du bilan de santé.

Bilan biologique

Nous sommes habitués à réaliser régulièrement des bilans sanguins pour suivre notre taux de cholestérol, le niveau de nos enzymes hépatiques, ou des marqueurs plus spécifiques (de la thyroïde, de la prostate). Certains paramètres biologiques reflètent en effet bien les fonctions des organes et d'autres permettent d'explorer d'éventuelles infections ou des infestations (parasitaires notamment).

Il en est de même pour nos animaux de compagnie. Ces bilans biologiques permettent de doser certains paramètres via une prise de sang et un examen d'urine. Ce bilan est parfois complété d'un examen de selles (p. ex., en cas de diarrhée) ou d'examens plus spécifiques.

Bilan du jeune animal de moins d'un an

Sérologies (notamment FeLV, FIV et PIF chez le chat), détermination du groupe sanguin, dépistage de maladies génétiques (par exemple, recherche de polykystose rénale chez les chats de type persan, cardiopathies chez certaines races de chiens).

Un premier bilan sanguin peut être parfois nécessaire, mais attention à l'interprétation des valeurs obtenues. Un jeune animal a ses spécificités biologiques propres et les valeurs de référence de certains paramètres sanguins ne sont pas identiques à celles de l'adulte.

Bilan de l'adulte

Une prise de sang tous les 2 ans pour un bilan général incluant paramètres hépatiques et rénaux. Auxquels viennent s'ajouter des dosages plus spécifiques, si des risques ciblés ont été mis en évidence en fonction de la race, de la région et du mode de vie de votre animal. P. ex. sur le pourtour du bassin méditerranéen, la détection de la leishmaniose est vivement recommandée, car cette maladie est sérieuse.

Bilan de l'animal de plus de 7 ans

Une prise de sang tous les ans pour un bilan général incluant des paramètres hépatiques et rénaux. Auxquels viennent s'ajouter des dosages plus spécifiques tels que la CPSE chez le chien mâle qui présente une prostate volumineuse ou la thyroxine chez le chat. Un examen d'urine simple est également recommandé, il permet de mettre en évidence la présence de cristaux (fréquents chez le chat) et une éventuelle baisse de la densité urinaire, signe précoce possible de maladie rénale.

Conclusion

La médecine vétérinaire a pris aujourd'hui le même chemin que la médecine humaine, elle voit émerger ses spécialistes et ses méthodes diagnostiques propres, ainsi qu'un arsenal thérapeutique de plus en plus efficace et ciblé permettant de prendre en charge nos patients animaux. Le check-up annuel avec des bilans spécifiques en fonction du stade et de l'état de votre chien ou de votre chat est une avancée médicale qui aide à améliorer confort, qualité et durée de vie.

Ces progrès ont un coût. Dans les pays anglo-saxons, les assurances ou mutuelles spécialisées dans les soins vétérinaires sont très largement répandues. Une évolution dans le même sens serait vivement souhaitable en France, afin que nos compagnons puissent bénéficier des meilleurs soins et de la meilleure médecine préventive sans que ceux-ci soient inaccessibles à leurs propriétaires.