Consultations d’urologie vétérinaire


L’urologie fait partie des consultations vétérinaires que notre cabinet vétérinaire propose. Comme pour les humains, nos animaux de compagnie peuvent également souffrir divers troubles et autres affections liées à un dysfonctionnement des reins, des voies urinaires et de l’appareil reproducteur. 

 

Si ces affections se révèlent généralement bénignes et se soignent particulièrement facilement, il est indispensable de prendre rapidement rendez-vous avec un vétérinaire pour identifier l’origine du mal et adopter un traitement en conséquence qui rétablira votre animal de compagnie.

 

En effet, une affection dans l’aire urologique se révèle très rapidement handicapante pour l’animal, et peut rapidement affecter sa bonne santé et son bien-être. Si le problème n’est pas traité rapidement, des complications parfois fatales peuvent survenir rapidement. Raison de plus pour consulter un vétérinaire compétent rapidement.

Prenez rendez-vous avec notre clinique spécialisée à Mulhouse. Vous pouvez le faire par Internet, 24h/24, même en dehors des heures d’ouverture du secrétariat, en cliquant sur le bouton ci-dessous :

Qu’est-ce que concrètement l’urologie vétérinaire ?

L’urologie vétérinaire est une branche de la médecine pour animaux qui évalue et traite les maladies, les pathologies et les infections dans la région du système urinaire et reproducteur des animaux de compagnie. 

 

Généralement, on distingue deux types de voies urinaires :

  • Les voies dites « supérieures » dont font partie les reins, l’uretère, etc.
  • Les voies dites « inférieures » dont font partie la vessie urinaire, l’urètre, etc.

À ces deux voies, on peut rajouter, dans le domaine d’étude de l’urologie vétérinaire, les soins portés aux zones génitales (prostate, vestibule, appareil reproducteur, etc.). 

 

Pour identifier l’origine de l’affection ou du mal dont souffre votre animal de compagnie, le vétérinaire pourra alors pratiquer des analyses sanguines ou des analyses urinaires. Pour des consultations plus poussées, le vétérinaire pourra avoir recours à des techniques d’imagerie médicale, comme l’échographie, la radiographie. Il pourra même utiliser un cystoscope ou un scanner pour explorer la paroi vésicale ou l’intérieur du rein et apprécier la capacité de filtration rénale de votre animal de compagnie. 

Causes et symptômes d’une affection urologique chez un animal de compagnie

Une affection au niveau de l’aire urologique d’un animal de compagnie peut avoir des origines multiples. Néanmoins, les plus fréquentes sont la présence de pierres, de cristaux ou de débris dans la vessie ou l’urètre de l’animal, l’ingestion de substances toxiques et une infection ou une inflammation des voies urinaires. Plus rarement, les différentes pathologies urologiques peuvent être dues à un traumatisme, un cancer (ou une anomalie de la prostate) ou des maladies congénitales. Le stress peut également être source d’une infection urinaire.

 

La plupart des pathologies urologiques chez un animal s’accompagnent de symptômes qui se ressemblent fortement entre eux, quelle que soit l’affection dont souffre votre animal de compagnie. Les symptômes que l’on retrouve le plus souvent sont :

  • Incapacité de votre animal à uriner (ou petites quantités d’urine)
  • Augmentation de la fréquence des mictions ou de la quantité de liquide uriné 
  • Urine sanglante, trouble ou très odorante
  • Perte de contrôle de la vessie (fuite urinaire)
  • Votre animal urine dans des endroits inappropriés (en dehors de la litière par exemple)
  • Votre animal souffre (couinements, cris, pleurs) lors de la miction
  • Léchage constant de l’orifice urinaire

À cela peuvent s’ajouter d’autres symptômes comme la fièvre, des vomissements, une perte de poids ou une perte d’appétit, voire même une léthargie. 

 

Dès l’apparition de ces symptômes, il conviendra de prendre immédiatement rendez-vous avec un vétérinaire. 

Les principales affections touchant l’aide urologique d’un animal de compagnie

Les chiens et les chats  de compagnie peuvent souffrir de différentes pathologies affectant leurs voies supérieures ou inférieures de l’appareil urinaire. Voici les plus fréquentes. 

L’infection des voies urinaires

L’infection urinaire inférieure, plus connue sous le nom d’« infection de la vessie » ou de « cystite » se produit lorsque des bactéries colonisent les voies urinaires de votre animal de compagnie. C’est une inflammation des voies urinaires d’origine infectieuse. 

 

Le premier symptôme d’une infection des voies urinaires inférieures est l’augmentation des fréquences de miction chez votre animal de compagnie. D’autres signes peuvent vous mettre la puce à l’oreille comme une odeur d’urine nauséabonde ou du sang dans l’urine. 

 

Pour traiter l’infection, un échantillon d’urine doit être analysé de manière à ce que le vétérinaire puisse prescrire l’antibiotique approprié.

Cristaux urinaires et calculs rénaux

Les « urolithiases », que l’on appelle également « calculs rénaux » ou « cristaux urinaires, sont formées par l’accumulation de cristaux d’urine. Ce sont des petites pierres qui se trouvent dans les reins et peuvent se déplacer dans les voies urinaires inférieures, provoquant des douleurs lors de la miction. 

 

De plus petits calculs peuvent se loger dans l’urètre, en particulier chez les animaux mâles, provoquant une obstruction des voies urinaires et l’incapacité d’uriner.

 

La présence de ces calculs peut demander une intervention chirurgicale.

Insuffisance rénale et maladies du rein

Les reins jouent un rôle important dans de nombreuses fonctions corporelles. Leur fonction principale est d’éliminer également les déchets dans le sang, qui sont alors éjectés grâce à l’urine. Une insuffisance rénale peut occasionner des complications chez un animal. Et pour cause, son sang n’est plus correctement filtré. On distingue généralement deux types d’insuffisance rénale : l’un est chronique, l’autre est aiguë. 

 

Lorsque l’on identifie une insuffisance rénale chez un animal de compagnie, le vétérinaire pourra alors préconiser une certaine hygiène de vie et certains traitements pour limiter les risques de problèmes découlant de la pathologie. 

 

L’hémodialyse ou la transplantation rénale peuvent être envisagées si votre animal de compagnie souffre d’une insuffisance rénale. 

Obstruction urétérale ou obstruction urétrale

Une obstruction d’un conduit urinaire, qu’il soit localisé dans les voies supérieures ou inférieures, n’est pas à prendre à la légère. Un blocage peut se produire dans l’urètre, qui transporte l’urine de la vessie hors du corps ou dans les uretères, qui transportent l’urine des reins vers la vessie. 

 

Généralement, cette obstruction survient lorsqu’un ou plusieurs calculs rénaux se bloquent dans un conduit.

 

L’obstruction urinaire est une urgence médicale et nécessite un traitement immédiat par un service d’urgence.

Comment limiter l’apparition de problème urologique chez mon animal de compagnie ?

Le principal conseil qu’aura un vétérinaire pour limiter les risques urologiques chez un animal sera de le faire boire en quantité suffisante. En effet, la plupart des infections urinaires sont causées par une déshydratation du corps animal. Il faudra donc veiller à ce que votre animal ait toujours un point d’eau (sain bien évidemment) dans lequel il pourra s’abreuver.

 

Par ailleurs, le contact avec certains produits toxiques ou chimiques peut occasionner des pathologies d’ordre urinaire chez les animaux. Il faut donc supprimer tout contact avec des substances toxiques comme l’antigel, les plants de lys, les raisins secs et même certains médicaments. 

 

Finalement, il conviendra de porter une attention particulière à l’hygiène de vie de votre animal. Il faut alors éviter tout surpoids, proscrire la consommation d’aliments trop gras et veiller à ce que l’animal ne soit pas totalement sédentaire (pratiquer la marche à pied avec son chien est idéal).