La piroplasmose chez le chien

La tique tue chaque année de nombreux chiens
La tique tue chaque année de nombreux chiens

La piroplasmose est une maladie extrêmement grave causée par la piqûre d'une tique. Elle tue chaque année de nombreux chiens. La tique se fixe très fortement à son hôte, le chien en particulier, afin de se nourrir de son sang, lorsque celui-ci a le malheur de croiser son chemin en forêt, dans les buissons ou dans les herbes hautes. Un traitement précoce est efficace, mais en l'absence de prise en charge, ce trouble est mortel. Les tiques sévissent principalement du printemps à l'automne, néanmoins dans le sud où les hivers sont doux, elles perdurent tout au long de l'année. Certaines régions sont plus à risques que d’autres comme, par exemple, le Sud-Ouest et la région parisienne.

 

Symptômes de la piroplasmose

La maladie apparaît dans les jours qui suivent la piqûre et commence par une forte fièvre. L'animal est abattu (il ne mange plus). Une anémie s'installe progressivement (il est possible de vérifier cela nous-mêmes en regardant les muqueuses ou les gencives de l’animal; dans ce cas, elles sont pâles ou blanches). Le signe caractéristique est un changement de couleurs de l'urine. Elle est orange, rouge ou marron foncé, presque noire. La prise en charge par votre vétérinaire doit en effet être la plus précoce possible. Sans un traitement rapide, la mort est inéluctable bien que quelques rares cas de forme chronique aient pu être constatés. Soigné à temps, le malade a pratiquement 100 % de chances de guérir. Néanmoins, toute nouvelle infection par la babésie ou piroplasme est un peu plus difficile à soigner que la précédente et des piroplasmoses répétées se traduisent en général par le décès rapide de l'animal.

 

 

Causes de la piroplasmose

La piroplasmose est le résultat de l'inoculation par une tique d'un protozoaire qui détruit les globules rouges. La femelle de la tique se nourrit du sang des êtres vivants qu'elle parasite. Quand nous la voyons tout de suite, la tique est toute plate, mais quand cela fait plusieurs heures voire plusieurs jours, elle a grossi, grossi, grossi et s’est tout simplement gonflée du sang du chien.

 

Traitements de la piroplasmose

Prise à son début, la maladie peut aisément être soignée par des injections destinées à éliminer le parasite. Prise tardivement, le pronostic est plus sombre et des soins supplémentaires peuvent s'avérer nécessaires (perfusions, voire transfusions sanguines).

 

Comment prévenir la piroplasmose ?

Veillez à examiner votre chien quotidiennement (notamment après des sorties en forêt) et à éliminer les tiques dès leur apparition. Vous pouvez utiliser un antiparasitaire, il constitue une réelle prévention contre la piroplasmose. Choisissez un anti-parasitaire efficace contre les tiques : colliers, pulvérisateurs,  pipettes, etc.

Le parasite, au contact du chien, sera repoussé, paralysé ou tué et ne pourra s’enfoncer dans ses poils pour aller le mordre. Demandez conseil à votre vétérinaire.


Il existe un vaccin contre la piroplasmose, mais il n'est pas efficace à 100%. Il peut être administré dès les cinq mois du chiot afin de le protéger contre la maladie transmise par les tiques.